Louer votre appartement à Paris
Posté le 31 mai 2018

Conflits récurrents entre locataires et propriétaires

Chaque année, les litiges locatifs se répètent, avec en tête de liste* et dans cet ordre : dépôt de garantie, charges locatives, troubles de jouissance...

Les problèmes sont de plus en plus dus à une difficulté de communication entre le locataire et le propriétaire.

 

Lorsque l’origine de la plainte n’est pas liée à la mauvaise volonté du bailleur de restituer le dépôt de garantie, il s’agit souvent d’un désaccord entre les deux parties lors de l’état des lieux de sortie du logement ou c’est la facture de remise en état qui est contestée par le locataire.

Les plaintes pour troubles de jouissance vont croissantes : l’isolation thermique insuffisante des murs et des fenêtres, le mauvais fonctionnement du système de chauffage,... créent des conflits difficiles à résoudre. Les matériaux de l’immeuble sont parfois plus en cause, que la vie des occupants.

Enfin, les conflits liés aux charges locatives arrivent en troisième  place des litiges les plus fréquents. Les plaintes portent notamment sur la répercussion abusive et injustifiée  de certaines dépenses sur le locataire. Certains bailleurs ou syndics ne rendent pas toujours de comptes facilement lisibles. D’où l’impression de se faire avoir !

Enfin, les difficultés rencontrées par les locataires résultent de l’attitude du bailleur (personne physique ou morale) : non-réponse à des demandes légitimes, agressivité des réponses, violation du domicile du locataire par le propriétaire, sont autant de conflits futurs.

Que vous soyez locataire ou propriétaire, prenez votre téléphone ! N’attendez pas que “le” ou “les” problèmes s’aggravent.

Le Figaro Immobilier

Vous aimez ce que vous avez lu ? Abonnez-vous à notre newsletter ici :