Louer votre appartement à Paris
Posté le 5 octobre 2018

Pots de fleurs sur balcons : règles et conseils

Arranger son balcon en “espace nature” est une source de joie et de bien-être.

 

Toutefois, il n’est pas toujours possible de faire ce que l’on aimerait sur son balcon.. Si vous vivez dans un immeuble en copropriété, l’usage de votre balcon relève des règles de votre copropriété et/ou des lois de droit commun.

 

Mettre des pots de fleurs sur son balcon

Dans tout règlement de copropriété, nn balcon est considéré comme une partie commune, même si cette partie commune correspond à un lieu dédié à la “jouissance privative” du ou des résidents de l’appartement attenant.

Le règlement du syndic de copropriété

Avant de pouvoir installer des pots de fleurs sur un balcon, il convient donc de consulter le règlement de copropriété. Si celui-ci l’interdit pour des raisons esthétiques, le syndic de copropriété sera tout à fait en droit d’exiger du copropriétaire concerné ou son locataire qu’il retire les pots de fleurs. Si cees derniers ne se conforment pas à l’exigence du syndic, la copropriété justifiera sa demande par lettre recommandée avec accusé de réception pour cause de dénaturation de l’aspect esthétique de l’immeuble.

Atention : l’huissier pourra prendre la relève, et les frais de seront à la charge du copropriétaire ou du locataire concerné. Comptez 200 €.

 

Mais si rien ne ‘oppose à ce que vous aménagiez votre balcon, il subsiste des règles strictes à observer. Par exemple, celle de mettre des pots de fleurs, des jardinières ou des bacs à l’intérieur des gardes- corps !.  Ceci afin d’éviter les risques de chute sur les passants ou que les occupants des étages inférieurs ne reçoivent d’indésirables feuilles, terre ou même le pot !

 

CONSEILS

De manière générale, un balcon est en mesure de supporter un poids équivalent à 350 kg/m². Certains sont capables de supporter davantage, il faudra vous renseigner auprès de professionnels ou du syndic pour vous en assurer.

  • Choisissez des pots de taille moyenne. Outre le poids du pot, le poids de la terre et de la soucoupe, il faut aussi prendre en considération que, une fois mouillée, la terre devient plus lourde.

  • Fixez les pots pour qu’ils ne puissent pas tomber et s’envoler en cas de tempête. Pensez à accrocher les pots à l’intérieur du garde-corps !

  • Feuilles mortes et fleurs fanées ne doivent tomber ni chez les voisins ni sur le trottoir.

  • Placez une soucoupe sous vos pots de fleurs sur balcon afin d’éviter des écoulements le long de la façade et d’arroser les passants.

Quelles fleurs privilégier ?

Certaines fleurs elles-mêmes peuvent provoquer des troubles de voisinage. C’est notamment vrai avec les fleurs dont les odeurs sont fortes et peuvent déplaire à votre voisinage. Eviter d’installer des plantes qui poussent rapidement ; vous vous feriez vite envahir et les plantes risqueraient de monter (ou de descendre) chez les voisins ou dans les gouttières. Le lierre, par exemple, peut proliférer jusqu’à recouvrir une façade entière et, s’y accrochant, il la fragilise.

Rappelez-vous également que les pots de fleurs ou arbustes ne doivent pas entraver l’ouverture des fenêtres ou des volets des voisins, ni venir occulter leur vue.

Accidents / Responsabilité du résident

En cas de chute d’un pot de fleurs de balcon et d’accident, la responsabilité du résident sera engagée.

De même, si une infiltration survient sur le mur de l’immeuble pour cause d’arrosage trop intense et mal contrôlé, le résident sera considéré comme responsable et devra prendre à sa charge tout dommage causé à la copropriété.


(inspiré d’un article de Baticopro)

Vous aimez ce que vous avez lu ? Abonnez-vous à notre newsletter ici :