Louer votre appartement à Paris
Posté le 2 juillet 2019

Punaises de lit tout le monde est concerné !

Punaises de lit, fléau à Paris !

 

Qu’est-ce que c’est qu’une punaise de lit ?

 

Les punaises de lit «Cimex lectu­larius» sont des insectes hématophages, c’est-à-dire qui se nourrissent du sang de l’être humain. Partout où il y aura des humains, on rencontrera toujours ces insectes ! Ce sont des insectes visibles à l'oeil nu (5 à 8 mm de long). Elles ne volent pas car elles n'ont pas d'ailes et se déplacent en marchant rapidement. Les punaises de lit ont un corps ovale et aplati et possèdent des poils microscopiques qui leur donnent un aspect légèrement rayé, de couleur brun-rouge. Leur longévité varie de 4 mois à un an. Nuisibles par leurs manifestations dermatologiques, elle ne présente cependant aucun risque de transmission vectorielle d’agents infectieux.

Pourquoi sont-elles apparues ?

 

Les experts sont sûrs d’une chose : la salubrité n’est pas en cause ! Il y a une recrudescence de ces insectes depuis les années 1990, mais ils existent depuis des millénaires. La preuve, on en trouve des spécimens dans certaines tombes égyptiennes datant de 3550 ans ! Bien connu de nos ancêtres avant la seconde guerre mondiale, cet insecte a disparu de notre vie quotidienne vers les années 1950, grâce à l’usage du DTT, un insecticide qui est interdit de nos jours, une des raisons de sa réapparition. De même, la mondialisation a favorisé les voyages d’affaires autant que touristiques, donc les valises dans lesquelles peuvent se cacher les punaises de lit. Les grandes métropoles sont donc les premières infestées -de véritables épidémies ont touché New York en 2010. De fait, ce sont les voyageurs - nous-mêmes autant que les locataires d’appartements meublés - qui apportons les punaises de lit dans nos habitats.

Comment s’en prévenir en rentrant de voyage ?

 

Au retour d’un séjour, le voyageur doit se prémunir d’une infestation de son domicile. A commencer par les bagages, il doit éviter de déposer les vêtements ou les sacs sur un ameublement en tissu, mais les poser sur du carrelage comme dans une cuisine ou une salle de bains. Le plus simple est de mettre les valises dans la salle de bains, de prendre une douche, puis de laver ses vêtements à 60°C (ou les donner au « pressing ») ou/et de les mettre au sèche-linge, puis de brosser la fermeture éclair de sa valise dans la baignoire ou le bac de douche. Pour les pulls que l’on ne peut pas laver à haute température, la solution est de les enfermer dans un sac hermétique et de les mettre au congélateur pendant 48 h à – 20 °C. Quant aux meubles infestés, les canadiens ont un procédé qui consiste à les congeler dans une chambre froide de -25 % !

Que faire lorsque l’on découvre des traces de punaises de lit ?

 

Si vous vivez dans un immeuble, alertez aussitôt le syndic qui devrait afficher une mise en garde préconisant aux habitants d’adopter ces mesures de nettoyage. L’objectif est d’éviter que les punaises de lit ne passent d’un appartement meublé à l’autre. Ensuite, aspirez partout ! Une fois la pièce entièrement nettoyée, retirez le sac de l’aspirateur et placez-le aussitôt à l’intérieur d’un sac-poubelle que vous fermerez hermétiquement avant de le jeter. Renouvelez la même opération dans chaque pièce. Pour supprimer les œufs, rien de tel que la vapeur chaude (90 °C) projetée dans toutes les cachettes possibles. Sachez qu’il est possible de louer un nettoyeur vapeur dans un magasin de location d’électroménagers. Il existe aussi des machine à « vapeur sèche » pour tuer les œufs et les punaise de lit dans les bagages. Egalement, la terre de diatomée est une solution ancestrale qui dessèche les punaises de lit. Répandre de la terre de diatomée autour du lit et même dans le lit (version alimentaire), ainsi que dans le reste du logement. Cet insecticide mécanique inoffensif pour les animaux domestiques et les hommes est peu coûteux à l'usage et se nettoie d'un simple coup d'aspirateur. Toutefois, après quelques jours, la terre de diatomée absorbe de l'eau et de la poussière et perd son efficacité. Donc la poudre est à aspirer et à renouveler.

Enfin, devant ce phénomène, de nombreuses sociétés professionnelles sont apparues. Hormis les matériels nécessaires, certains professionnels vont jusqu’à utiliser des chiens renifleurs de punaises pour plus d’efficacité ! Attention : les coûts d’intervention diffèrent d’une société à l’autre et, malheureusement, aucune garantie n’est délivrée assurant que les punaises ne reviendront pas.

Reconnaître les signaux des punaises de lit

 

L’infestation de punaises de lit est aujourd’hui un problème majeur de la santé publique. Voici les principaux indices et symptômes de leur présence :
Sur votre corps :

  • Vous souffrez de démangeaisons matinales
  • Vous avez des boutons ou des petites plaques rouges sur vos bras, vos jambes ou votre dos.
  • Les piqûres sur la peau sont disposées en ligne droite
  • vous avez une réaction allergique localisée, avec boursouflures prurigineuses de couleur rouge vif très douloureuses : surtout ne pas gratter, sans risquer de sérieuses infections.
Sur la literie :

 

  • Vos draps et oreillers sont tachés de petites traces de sang inexpliquées,
  • la présence de taches noires sur les coutures de matelas
  • ou de petits points noirs qui sont les excréments de la punaise de lit.

Conclusion:

 

Comme vous le savez, le bailleur doit “remettre au locataire un logement décent ne laissant pas apparaître de risques manifestes pouvant porter atteinte à la sécurité physique ou à la santé.” Récemment, la loi Elan adoptée le 16 ocobre 2018 a ajouté que le logement doit être « exempt de toute infestation d’espèces nuisibles et parasites ». Même si l’on sait que les punaises de lit aiment se réfugier dans les valises et les chaussures et arrivent avec touristes et expatriés, le propriétaire devra néanmoins assumer le coût de la désinsectisation, voire le remplacement du matelas.

 

Vous aimez ce que vous avez lu ? Abonnez-vous à notre newsletter ici :