Acheter et vendre
Posté le 9 décembre 2020

Comment faire un emprunt immobilier lorsqu’on est Senior ?

Comment faire un emprunt immobilier

lorsqu’on est Senior ?

 

À l’horizon de la retraite, les projets immobiliers sont attrayants pour de nombreuses raisons : se rapprocher de ses proches, un confort mieux adapté à leur âge, ou tout simplement vivre dans un nouvel espace. Bien que les personnes âgées soient parfois confrontées à des difficultés pour emprunter, la part de marché senior est en plein essor et les banques sont plus enclines à leur accorder un prêt. Déjà, les séniors peuvent se renseigner sur les appartements disponibles à la vente à Paris pour profiter de leur retraite.

 

Les difficultés à emprunter lorsque l’on est senior

 

Bien souvent, les banques imposent des échéances importantes aux personnes âgées. Avec un âge limite de remboursement généralement fixé à 75 ans, les apports demandés sont plus élevés malgré l’allongement de l’espérance de vie. À cela s’ajoute le risque d’une santé défaillante, ce qui entraîne des prix de contrats d’assurance emprunteur prohibitifs. Heureusement, depuis les années 2010, des lois ont été votées afin de faciliter l’emprunt bancaire aux personnes âgées et des voies de recours existent. En fonction des profils, chacun peut être éligible à une offre ou au moins à une option adaptée à sa situation.

 

Les solutions alternatives à l'emprunt pour les seniors

 

Il est possible, grâce aux lois Lagarde de 2010 et Hamon de 2014, de prendre une assurance emprunteur externe au système bancaire et même d’en changer dans les douze mois suivants. Cette alternative permet aux seniors d’étudier une offre plus large et plus adaptée à leur porte-monnaie ou à leur état de santé.

Voici plusieurs possibilités :

1. La convention “s’Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé” 

(AERAS : “s’Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé”)

Cette assurance permet aux personnes à la santé fragile (cancer, handicap…) un accès à une assurance emprunteur et aux prêts immobiliers à montant fixe de 320.000 €, avec remboursement avant 70 ans révolus. En cas de décès ou d’incapacité de paiement, l’assureur prend en charge le paiement des mensualités. L’assurance AERAS est la seule conçue pour les seniors qui ont des problèmes de santé. Elle a le mérite d’exister.

2. La caution d’un proche

La caution d’un proche est une autre solution envisageable pour un senior. Cette option est viable si la personne garante détient assez de fonds pour subvenir à un éventuel problème de règlement des mensualités.

3. Le prêt viager hypothécaire

En étant déjà propriétaire, l’option du prêt viager hypothécaire est une autre possibilité à évaluer. Le prêt viager permet d’emprunter une somme sur l’hypothèque d’un bien immobilier et de recevoir immédiatement un capital d’emprunt à rembourser par la suite. Ce prêt est idéal pour une personne sans enfants puisqu’il permet à la banque de rembourser le montant en capital et intérêts de l’emprunt par vente du bien mis en hypothèque. Le taux du prêt dépend de la valeur du bien et celui-ci est donc évalué par un spécialiste immobilier. Le crédit peut être remboursé jusqu’aux 90 ans révolus du souscripteur. Les héritiers remboursent le capital et les intérêts avec l’hypothèque et, si un certain montant subsiste après la vente, le reste leur revient.

4. Le prêt hypothécaire cautionné

Sur le même principe que le prêt viager, le prêt hypothécaire cautionné permet à l’emprunteur de rembourser son prêt comme un prêt classique, c'est-à-dire par mensualités. En revanche, au décès du propriétaire, le bien est vendu par la banque afin de procéder au remboursement complet du prêt.

5. Le nantissement d’un bien

Il est également possible de nantir son assurance-vie, c'est-à-dire de la donner en gage à la banque contre un prêt. Cela assure une garantie à la banque qui, en cas d’impayé, se saisit du bien et le vend afin de rembourser la créance. Si le senior dispose d’un compte-titre, d’une maison, d’un appartement, de parts sociales ou de livrets, il peut également les nantir. En tenant compte de toutes ces options, chaque personne âgée dispose d’une alternative au prêt bancaire classique, souvent onéreux ou difficile à obtenir. Ainsi, de nombreuses alternatives sont envisageables pour tous les profils et budgets.

Source: https://www.bonjoursenior.fr/actualites/emprunter-apres-65-ans

 

Consultez nos autre blogs:

 

Credits photo@ray_s

 

Vous aimez ce que vous avez lu ? Abonnez-vous à notre newsletter ici :

LOADING